đź”´ DOCUMENT| Les « FusillĂ©s pour l’exemple » : « Ă€ bas la guerre ! »

Première partie

En temps de guerre, une discipline de fer s’impose Ă  l’Ă©tat-major. Les poilus sont parfaitement conscients des risques encourus en cas de rĂ©bellion. Pourtant, Ă  la fin du mois d’avril 1917, une dizaine de jours après l’offensive du Chemin des Dames, ils n’hĂ©sitent pas Ă  dĂ©fier massivement l’autoritĂ©.

Ce sont d’abord quelques rĂ©giments de premières lignes qui refusent de retourner au « casse-pipe ». Les hommes dĂ©noncent ces officiers qui paraissent n’Ă©prouver que du mĂ©pris pour la vie humaine. Ils ont Ă©galement cru que cet effort insensĂ© qu’on exigeait d’eux Ă©tait porteur des prĂ©mices de la paix. La colère est Ă  la mesure de l’espoir suscitĂ©…

Mutinerie militaire en 1917

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez Ă  l'aide de votre compte WordPress.com. DĂ©connexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez Ă  l'aide de votre compte Google+. DĂ©connexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez Ă  l'aide de votre compte Twitter. DĂ©connexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez Ă  l'aide de votre compte Facebook. DĂ©connexion /  Changer )

Connexion Ă  %s